Comment font les autres parents

Verbatims et livres du dîner "Mère au bord de la crise de nerfs"

Fotolia femme tire cheveux

1 - Ce qui fait craquer

• se sentir écrasée par le fait de devoir être à la fois mère et épouse
• ne pas trouver de nounou pour garder mes enfants
• se sentir impuissante face à mes enfants
• peur de ne plus être aimé de mes enfants
• le manque de sommeil, qui donne envie de pleurer

• peur de ne pas être une bonne mère, de ne pas être à la hauteur
• me sentir isolée
• les conduites pour les activités des enfants, les rdv médecins, les consultations diverses, etc…. le mercredi est plus fatigant que les jours de bureau
• le temps des devoirs après l’école
• les tensions avant la période des vacances
• le dîner dans le bruit
• la gestion/négociations des sorties
• le début de l’adolescence c’est beaucoup de stress, beaucoup de colère, beaucoup de pleurs

2 - Mes trucs pour ne pas craquer

• Je fais des brocantes entre copines
• J’organise des sorties avec d'autres familles
• Je fais une liste annuelle de sorties (52 sorties) : je pioche dedans chaque week end
• J’occupe chacun de son côté
• J’en parle avec les copines
• J’organise des rendez vous réguliers avec mes copines et leurs enfants (maman solo)
• Je participe à des ateliers d’échanges, des groupes de parole
• Je vais à un café copines une fois par semaine
• Je sors 5 mn prendre l'air, même à côté de la poubelle, je fais le tour du pâté de maison
• Je laisse passer la crise et je reviens sur le sujet après et au calme
• Je participe à une page Facebook de groupe de lecture et j’échanger sur mes lectures
• Je lis dans mon lit avec une tasse de citron chaud
• Les filles se coiffent, les garçons font du vélo…. Et moi je lis
• J’astique, astique, astique...
• Je casse de la vaisselle….. ça provoque une réaction
• Je fais de la zomba chaque semaine
• Je vais au hammam
• Je vais au cinéma
• Je prends une baby sitter et je pars

• Je fais du sport
Une suggestion et un proverbe
• Faire le "test du tabouret' du bien être pour renforcer le pied qui flanche : vie sociale ? vie pro ? vie personnelle ? vie familiale ? (1 pied qui vacille, ça tient...2 pieds on s'écroule...
• Un proverbe sénégalais à méditer : « On peut toujours dire : celui-là c’est mon ex mari, mais on ne peut jamais dire : celui-là c’est mon ex enfant ! »

Retour de table d’Alix de Villiers :

- J’organise le temps et les corvées de la routine quotidienne en ayant un panneau pour toute la famille qui récapitule ce que chacun a à faire à chaque moment de la journée :
o Soir : goûter, bain, devoirs, mari, faire le dîner
o Matin : s’habiller, petit-déj, se brosser les dents, trajet de l’école
- Pas de télé le matin
- Matin : je les réveille les uns après les autres, les grandes seulement se lavent (douche à tour de rôle, les petits se sont lavés le soir)
- Quand tout le monde est à l’école, je me pose et souffle (15/20 mn)
- Je pars marcher vite, seule, 1/2h à 1h00, en ville ; je fais toujours le même tour.
- Je lance une « bêtise » à faire avec l’/les enfant(s) : oui, on va voir les étoiles comme je t’ai promis : je mets une chaise sur le toit de la voiture « pour être plus près d’elles »
- Je prends une tisane avec les enfants pour que tout le monde fasse une pause
- Je tricote : du jacquard, ça me vide la tête
- Je dessine : ma (propre) mère, ça me rappelle quand elle était là
- J’appelle mes copines (après avoir pris un « RV » par texto pour qu’on ait un temps dédié à cet appel tel) – je leur dit que je suis émotive, je pleure
- Je remets au lendemain le moins important
- Je me couche dès que les enfants sont couchés avec un bon bouquin
- Je délègue certains moments quand je peux
- Je chante, des chansons/des airs que j’improvise
- On met la musique que les enfants choisissent et on danse, surtout avec ma petite dernière !
- Je parle avec mon conjoint pour dégonfler ce qui est lourd, avant pour m’alléger et après quand ça a été dur

Voici quelques livres à lire sur le même thème :

"Métro, boulots, petits pots" ou comment conjuguer vie pro et vie perso ! par E Dufétel et C Schneider chez Mango : un petit must pour toutes les jeunes femmes qui veulent harmoniser au mieux vie personnelle et vie professionnelle. Ecrit par deux coaches, femmes actives et mères, ce livre à la fois concis et complet, est une mine d'informations et de ressources : conseils pour un départ et un retour de congé optimaux, points coaching pour accompagner votre développement personnel et professionnel, documents préremplis à télécharger vie des QR-codes pour vous simplifier la vie. Clair et agréable à lire. Ca sent le vécu !

Le "burn out parental" l'éviter et s'en sortir par I Roskam et M Mikolajczak chez Odile Jacob : Vous voulez être un bon parent, bienveillant, attentif, chaleureux, disponible. En un mot, parfait ! En réalité, vous culpabilisez de ne pas passer assez de temps auprès de vos enfants, de ne pas les avoir assez écoutés, de vous être emporté pour trois fois rien…

Ce livre s’adresse à tous les parents épuisés qui cherchent à comprendre ce qu’est le burn-out parental, à quel point ils en sont proches ou éloignés, comment ils en sont arrivés là. Et, surtout, comment s’en sortir et éviter que cela se produise à nouveau.

Des éclairages et des témoignages issus de plusieurs études de terrain vont vous aider à mieux comprendre la manière dont le burn-out parental se développe et quelles sont ses conséquences. Des tests pratiques vous permettront de faire le point sur votre situation personnelle, et des conseils concrets vous aideront à reprendre le dessus.

Un livre pour retrouver des forces et savourer à nouveau la joie d’être parent.

Moïra Mikolajczak et Isabelle Roskam sont toutes les deux docteurs en psychologie, professeures à l’Université de Louvain et directrices de recherche. Isabelle Roskam consulte dans le domaine de la parentalité et Moïra Mikolajczak dans le domaine du stress et du burn-out. Ces deux chercheuses viennent de clôturer six études de terrain sur le burn-out parental.

Back to Top