Les 7 propositions pour l’avenir des retraites des mères

04.01.20

MMM France formule 7 propositions pour améliorer le projet de réforme des retraites

1 – Participation des mères (et des associations familiales) aux négociations sur l’Avenir des Retraites

Pas de retraite par répartition sans natalité…et donc sans maternité. Il n’est pas normal que les mères soient exclues des négociations.

2 – Une bonification en pourcentage d’au moins 10% pour chacun des deux parents de familles de 3 enfants et plus

Les dépenses que les familles (pères & mères) font pour entretenir et éduquer la génération qui vient, souvent au détriment de leur capacité d’épargne pour leur propre retraite, doivent être reconnues.

3 – Une bonification de 1000 points de retraite par enfant (en remplacement de la Majoration de Durée d’Assurance)

Il est cohérent de reconnaître le temps que les parents consacrent à l’éducation et l’accompagnement de leurs enfants par une bonification sous forme de points et non en pourcentage ; le temps à consacrer à un enfant ne dépend pas du niveau de salaire du parent. Ces points seraient attribués par défaut à la mère.  Si les parents le souhaitent, ces points  pourraient  être transférables ou partageables au père.

4 – Des droits à la retraite pour les périodes de congé parental ou de temps partiel au prorata du SMIC

Les périodes qu’un parent consacre à la garde d’un enfant en bas âge en lieu et place de structures publiques (crèches, garde périscolaire), doivent compter pour la retraite. Les parents qui souhaitent réduire leur temps de travail pour prendre en charge un enfant de moins de 12 ans doivent pouvoir bénéficier de points complémentaires.

5 – Droits à la retraite au prorata du SMIC pour les périodes de prise en charge d’enfants handicapés par leurs parents

Ces périodes, comme c’est le cas aujourd’hui doivent donner lieu à une cotisation retraite sur la base du SMIC – ou d’un pourcentage du SMIC correspondant à la réduction de temps de travail des parents.

6 – Établissement d’un barème fixe de partage des points entre les époux en cas de divorce

Le partage équitable des points de retraite entre ex-époux ne doit pas dépendre du bon vouloir du juge avec le risque d’engorger davantage les tribunaux.

Un partage type doit être établi. Nous proposons par exemple la répartition suivante : chaque conjoint garde 50% de ses droits propres acquis au cours du mariage. Le reste des points acquis est partagé à 50/50 entre les ex-conjoints. En cas de consentement mutuel, les ex-époux doivent avoir la possibilité de se mettre d’accord sur un partage différent. Seuls les cas litigieux doivent être soumis aux juges.

7)  Soutien au renouvellement des générations par une politique familiale raisonnable et efficace, tout en en maîtrisant les coûts

La politique familiale menée entre 2012 et 2019 a conduit à perdre quelques 80.000 naissances par an en France, soit 10% des naissances de 2012…Sa première mission, n’est-ce pas d’accompagner les familles pour qu’elles puissent avoir les enfants qu’elles désirent – allocations familiales, justice fiscale, développement des modes de garde, congés parentaux et flexibilité du travail? Il serait utile de rendre justice aux familles des classes moyennes, particulièrement défavorisées ces dernières années.

La pérennisation du système de retraites par répartition ne pourra pas se faire sans le renouvellement des générations. Une attention particulière aux retraites des mères est une simple question de cohérence pour ne pas scier la branche d’un équilibre démographique déjà malmené depuis quelques années.

 

 

 

 

Articles les plus lus

Présentation des résultats de notre enquête « donnons la parole aux mères »

17.09.21

Une centaine d'élus, de responsables associatifs et de professionnels de la petite enfance étaient réunis hier soir à la mairie de Versailles pour découvrir les résultats de la grande enquête

Lire plus

Questions de mères au futur président de la république

06.01.22

A la suite de notre enquête à laquelle plus de 22 000 mères ont répondu et des informations transmises par ces mères, nous souhaitons interroger les candidats à la prochaine

Lire plus

MMM France auditionné au Sénat par le rapporteur de la Commission des Affaires Sociales

11.10.21

Jocelyne Le Pivain, présidente, et Marie-Laure Gagey des Brosses, porte-parole, ont représenté Make Mothers Matter France à la Commission des Affaires sociales du Sénat le mardi 12 octobre. L'occ

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

Actualité de MMM France

Une mère presque parfaite – nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

06.05.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université de Louvain

Lire plus

Principales propositions des candidats à la présidentielle pour les mères

05.04.22

Les réponses des candidats à notre questionnaire sur les points qui concernent les mères

Lire plus

Journée internationale de la femme 2022

08.03.22

Il est temps de reconnaître que le travail familial non rémunéré compte

Lire plus

Enfance et numérique: les parents ont besoin d’accompagnement

08.02.22

A l’occasion du Safer Internet Day, l’Unaf publie son étude conjointe « Parents, enfants et numérique et rappelle son implication pour accompagner les parents sur les enjeux numériques.

Lire plus

le Réseau des Parents organise 3 conférences en visio et 100 % gratuites!

23.01.22

Les 24,25 et 27 janvier prochain, Le Réseau des Parents propose 3 conférences en visio sur des thématiques différentes:

Lire plus

MMM France a été auditionné sur les allocations familiales à la Commission des Affaires Sociales du Sénat

15.01.22

Jocelyne le Pivain et Marie-Laure Gagey-des Brosses ont participé mercredi 12 janvier 2022 à une audition des associations familiales sur la question de l'universalité des allocations familiales. Ce sujet vo

Lire plus