Les parents ont un role clé à jouer pour la paix dans le monde

21.09.18

Communiqué de Presse de Make Mothers Matter à l'occasion de la Journée International de la Paix

Les mères sont au cœur d’une culture de paix. Avec les pères, elles sont les premières à prendre soin de leurs enfants et à les éduquer ; à ce titre, les parents peuvent contribuer à la prévention des conflits et à la construction d’une paix durable – pour autant que ce rôle soit reconnu, qu’ils soient formés, informés et soutenus.

Make Mothers Matter, en collaboration avec CARE International Maroc, a organisé les 3 et 4 mai 2018 à Casablanca une conférence internationale sur le rôle des mères pour la paix – #Mothers4Peace. La conférence, qui a bénéficié du Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a débattu du rôle des mères pour la paix dans la famille, ainsi qu’à l’échelle communautaire, nationale et internationale.

En cette Journée internationale de la paix, Make Mothers Matter souhaite partager deux des principales conclusions de la conférence, qui concernent tous les parents ; en effet, des avancées scientifiques récentes montrent que la paix commence à la maison et que l’éducation pour la paix démarre dès le plus jeune âge.

1. Encourager l’éducation et la protection de la petite enfance est la pierre angulaire de l’édification d’une culture de paix

Le message du Dr Rima Salah, professeur au Yale Child Study Centre et ancienne directrice générale adjointe de l’UNICEF, est clair et dit tout sur la nécessité d’investir dans des politiques de développement de la petite enfance :

« Si la dotation génétique d’un individu est fondamentale, la parentalité fournit un héritage qui transcende nos gènes. La façon dont un enfant est nourri et pris en charge tôt dans la vie a un impact direct sur la structure et la fonction de son cerveau. Ces nouvelles connaissances ont des implications importantes pour l’avenir de millions d’enfants vivant dans des contextes fragiles dans le monde entier, ainsi que sur notre vision pour la promotion d’une culture de paix et le maintien de la paix dans le monde… Ce savoir montre également l’importance de la parentalité positive et renforce la preuve que la stimulation, les soins attentifs, l’attachement, la création de liens et la création d’un environnement sûr et serein pour les enfants ont une influence positive sur leur développement cérébral et peuvent les aider à grandir harmonieusement».

2. La participation des pères à leur éducation par la promotion de la paternité positive réduit la violence au sein de la famille et au-delà.

Gary Barker est cofondateur de MenCare et président et directeur général de Promundo, leader mondial pour l’engagement des hommes et des garçons en faveur de l’égalité entre les sexes et de la prévention de la violence Pour lui, une participation plus équilibrée et non-violente des hommes au travail domestique et à l’éducation des enfants contribue à la paix. La sensibilisation des futurs pères est un point d’entrée clé.

«De nouvelles recherches démontrent que l’engagement des hommes dans des programmes d’éducation à une parentalité positive non seulement accroît la participation des pères à l’éducation des enfants, mais également que cela réduit les violences et favorise l’égalité hommes/femmes au sein des familles participantes.

Un programme d’éducation parentale au Rwanda avec 1 700 futurs pères a par exemple permis de réduire de 50% les violences faites aux femmes et de 30% la violence à l’encontre des enfants.

Au-delà de la famille, construire la paix est une responsabilité collective. Nous devons tous reconnaître et soutenir les parents dans leur rôle de bâtisseurs de paix, à travers des politiques familiales et des programmes d’appui et d’éducation à une parentalité positive.

À l’occasion de la Journée Internationale de la Paix, reconnaissons l’importance des mères et des pères pour l’édification d’une culture de la paix. Make Mothers Matter souhaite que soutenir ce rôle essentiel des parents, devienne une évidence et une priorité pour les décideurs politiques et pour chacun d’entre nous: les parents ont besoin d’une meilleure reconnaissance ainsi que de formation, d’informations et de soutien.

 

Articles les plus lus

Lettre ouverte aux mamans de un ou deux enfants à propos de leur retraite

17.12.19

"Les femmes seront les grandes bénéficiaires de la réforme des retraites …" dit Édouard Philippe dans son discours de présentation de la réforme des retraites du 11 Décembre. ‘’Grâce à

Lire plus

« Quand les mères s’en mêlent… ça marche ! » – MMM France fête ses 25 ans

06.04.19

Coté Mères No 10 - Retour sur le diner des 25 ans à l'Assemblée Nationale

Lire plus

MMM France a rencontré Boris Cyrulnik

24.10.19

MMM France a fait entendre ses propositions à Boris Cyrulnik, neuro-psychiatre qui prépare un rapport sur l'accompagnement des 1000 premiers jours de la vie à la demande du Président Emmanuel

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

Actualité de MMM France

Visio-Conférence/ Questions-Réponses sur l’accès à la pornographie des enfants et des jeunes- Jeudi 2 Avril à 21h

31.03.20

Avec le confinement, nos enfants et adolescents passent beaucoup de temps devant les écrans. C’est parfois le seul moyen pour les parents de pouvoir travailler en télétravail. Mais attention, un certain no

Lire plus

Pour échanger, partager et reprendre du souffle, les professionnels du Réseau des Parents sont à votre écoute

28.03.20

En cette période de confinement, le Réseau des Parents ouvre une écoute gratuite pour toutes les familles qui en ont besoin

Lire plus

La santé des mères

06.03.20

Côté Mères n°11

Lire plus

Dîner de quartier organisé par MMM France à la maison Jussieu-Picardie à Versailles

03.03.20

Dans la suite d'un long partenariat avec les Maisons de Quartier de Versailles, MMM France a animé mardi 3 mars un dîner sur le thème : "Entre bienveillance et fermeté... quelle place pour l'autorité paren

Lire plus

« Des violences intra-familiales aux violences faites aux enfants » Le rapport de l’étude menée par l’ANA-INHESJ

26.02.20

MMM France a assisté à la présentation faite par le Docteur Paule Nathan, Présidente de la section Avenirs de femmes de l’ANA-INHESJ des résultats de son étude "Des violences intrafamiliales aux violenc

Lire plus