Présentation des résultats de notre enquête « donnons la parole aux mères »

17.09.21

Une centaine d'élus, de responsables associatifs et de professionnels de la petite enfance étaient réunis hier soir à la mairie de Versailles pour découvrir les résultats de la grande enquête "Donnons la parole aux mères" en lien avec la très prochaine réforme du gouvernement sur les 1000 premiers jours de l'enfant

Plus de 22.000 mères de jeunes enfants ont répondu à l’enquête MMM France  diffusée grâce à de nombreuses associations partenaires et aussi de très nombreuses mamans blogueuses. Grâce au concours de l’Institut IDM Families les résultats que nous publions sont certifiés représentatifs de la population française (nombre d’enfants / famille, CSP, répartition géographique, …).

Parmi les principaux résultats présentés, voici quelques données :

– 31% des mères disent ne pas s’être senties respectées / entendues par l’équipe médicale lors de leur accouchement
– 93% des mamans sont favorables à la création de nouvelles maisons de naissance que le gouvernement a annoncées
– 84% des mères aimeraient qu’on facilite les possibilités d’accouchement accompagné à domicile pour les mères qui le souhaitent
– 35% des mères disent avoir vécu un baby blues ou une depression post-partum
– 44% des mères disent connaître des périodes de burn out parental
– 83% des mamans disent qu’elles souhaitaient allaiter mais 66% disent qu’elles n’ont pas pu allaiter autant qu’elles l’auraient souhaité
– les mères sont très favorables à la proposition du gouvernement de donner un référent aux mères pendant toute la grossesse. Elles souhaitent pouvoir choisir librement ce référent (PMI, sage-femme, doula,…)
– 85% des mères ayant répondu à l’enquête ont une activité professionnelle
– 96% des mamans disent se reconnaître dans la phrase « La société attend de moi que je travaille comme si je n’avais pas d’enfant et que j’ai des enfants comme si je ne travaillais pas »
– Les mères souhaitent très majoritairement un allongement du congé maternité pour mieux récupérer de la fatigue et du changement de rythme qui suivent une naissance, pouvoir allaiter plus longtemps, être davantage prêtes quand elles reprendront leur travail.
Rappelons que le rapport de Boris Cyrulnik sur les 1000 premiers jours préconise d’allonger le congé maternité de 2 semaines.
– Les mères sont favorables à l’allongement du congé paternité effectif depuis le 1er juillet dernier. Elles pensent notamment que la présence du père dans les toutes premières semaines peut contribuer à limiter les dépressions post-partum.
– Le recours au congé parental évolue fortement avec le rang de naissance de l’enfant : 35% des mères prennent un congé parental au 1er enfant, 51% au 2ème enfant, 56% au 3ème enfant
– La durée d’utilisation du congé parental évolue également avec le rang de naissance de l’enfant. Au premier enfant les mères prennent majoritairement entre quelques mois (pour faire la jonction avec un mode de garde disponible) et 6 mois (durée maximale de l’allocation) de congé parental. Au deuxième enfant, elles prennent majoritairement au moins un an de congé parental et parfois jusqu’à la fin de la durée légale de congé parental. Au troisième enfant les mères prennent majoritairement tout le temps légal du congé parental.
– 81% des mères disent que si le gouvernement proposait un congé parental de 4 mois 1/2 pour chaque parent rémunéré à 75% du salaire initial (préconisation du rapport de Boris Cyrulnik) elles auraient recours à ce dispositif. 40% des mères pensent que leur conjoint pourrait lui aussi recourir à ce dispositif.
– 81% des mères préfèreraient qu’on laisse le choix au famille sur la façon de répartir la durée de congé parental entre les deux parents
– 84% des mamans souhaitent qu’on puisse avoir le choix entre un congé parental court bien rémunéré et un congé parental long plus faiblement rémunéré.
Concernant les modes de garde, les parents utilisent les différents modes de garde disponible en France. L’utilisation de ces modes de garde évolue selon le rang de naissance de l’enfant.
– Les assistantes maternelles sont le 1er mode de garde des enfants. Elles gardent 48% des 1er enfants, 39% des enfants de rang 2, 28% des enfants de rang 3
– La garde par les parents vient ensuite avec 36% des parents qui gardent eux-même leur enfant de rang 1, 44% pour les enfants de rang 2, 58% pour les enfants de rang 3
– La crèche garde 34% des enfants de rang 1, 32% des enfants de rang 2, 29% des enfants de rang 3
– Un faible pourcentage de mères (<3%) ont recours aux gardes partagées et aux garde à domicile mais ce mode de garde leur est très utile, ces mères ayant souvent des profils cadres supérieurs / dirigeants.
– 52% des mères disent qu’elles ne se sentaient pas « prêtes » lorsqu’elles ont repris ce travail. Ce pourcentage est plus élevé chez les mères d’enfant de rang 1 et chez les mères n’ayant pas eu recours au congé parental.
– 60% des mères disent que plus de flexibilité dans l’organisation du temps de travail leur permettraient de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale
Le gouvernement doit annoncer à partir du 23 septembre les mesures qu’il préconise dans le cadre des 1000 premiers jours de l’enfant. Nous ne manquerons pas de vous informer du contenu de cette réforme.
Nous allons bien entendu continuer à faire connaître les résultats de l’enquête aux élus, en particulier aux députés et sénateurs qui auront à voter / amender la réforme à venir.
Vous voulez être informées de ces sujets. Suivez notre compte Facebook                 MMMFrance – Pour faire entendre la voix des mères
Un immense merci à l’ensemble des personnes qui ont rendu possible la présentation d’hier et en particulier Sylvie Piganeau et François de Mazières
Merci aussi à Jean Noël Barrot et aux nombreuses personnalités présentes.

Articles les plus lus

Questions de mères au futur président de la république

06.01.22

A la suite de notre enquête à laquelle plus de 22 000 mères ont répondu et des informations transmises par ces mères, nous souhaitons interroger les candidats à la prochaine

Lire plus

Principales propositions des candidats à la présidentielle pour les mères

05.04.22

Les réponses des candidats à notre questionnaire sur les points qui concernent les mères

Lire plus

MMM France a été auditionné sur les allocations familiales à la Commission des Affaires Sociales du Sénat

15.01.22

Jocelyne le Pivain et Marie-Laure Gagey-des Brosses ont participé mercredi 12 janvier 2022 à une audition des associations familiales sur la question de l'universalité des allocations familiales. C

Lire plus
Voir tous les articlesde la catégorie

Actualité de MMM France

Appel des mères aux mamans qui ont le pouvoir

17.11.22

Nous les mères en appelons à Elisabeth Borne, première ministre, Stéphanie Rist, rapporteur général sur le Projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale et Prisca Thevenot, rapporteur pour l’Egalit

Lire plus

Nos réponses aux questions des sénateurs sur la politique familiale et le Projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale

20.10.22

A la demande de la Commission des Affaires Sociales du Sénat, Make Mothers Matter France a rédigé la contribution suivante sur la politique familiale et le projet de loi de finances de la Sécurité Sociale.

Lire plus

Réforme du mode de garde : MMM France se mobilise

17.10.22

Make Mothers Matter France va suivre avec attention la réforme du Complément Mode de Garde qui est incluse dans le Projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2023. Ce texte qui doit être

Lire plus

Politique familiale et PLFSS 2023

13.10.22

Make Mothers Matter France a été auditionné le 11 octobre 2022 par un groupe de députés sur le sujet de la politique familiale et de l'impact de certaines réformes prévues dans le Projet de Loi de Financ

Lire plus

MMM France est favorable à la liberté d’instruction

15.09.22

Lire ICI le communiqué de presse de MMM France

Lire plus

Une mère presque parfaite – nouvelle série de podcasts avec Isabelle Roskam

06.05.22

Nous avons le plaisir de lancer notre nouvelle série de podcasts "Une mère Presque Parfaite" avec Isabelle Roskam, professeur de psychologie du développement et de la parentalité à l'Université de Louvain

Lire plus